Un peu d'histoire : René Gosse

                                                                             Historique du lycée

Le lycée René Gosse a été installé dans l'ancien couvent des dominicains. Il côtoie l'église des pénitents blancs dont la réalisation a démarré au XVIe siècle.

En 1797, Isaac Vernet y fonde une école et une pension pour les jeunes gens. Un décret du 20 octobre 1803 institue le collège.

Puis le cloître disparaît, les locaux monastiques sont peu à peu transformés, des bâtiments nouveaux s'édifient en 1885-1886, le long de la rue Victor Hugo.

Le lycée rénové est installé sur ce site. Il est nommé en hommage à René Gosse, un des premiers élèves du lycée.

En 2014 ont  commencé des travaux de restructuration du lycée.

 

                                                                           Biographie de René Gosse

René Gosse naît le 16 août 1883 à Clermont l’Hérault.

Après l’école communale, il entre au collège communal. A dix-sept ans, il est reçu aux baccalauréats de philosophie et de sciences mathématiques (mention très bien).

Après trois ans d’études au lycée de Nîmes, il est admis aux concours d’entrée de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole Normale Supérieure. C’est cette dernière qu’il choisit.

En 1907, il est agrégé de mathématiques. Il est nommé professeur successivement de diverses classes spéciales dans plusieurs lycées.

Mobilisé en 1914, blessé à la bataille de la Marne, on l’affecte comme directeur de la station expérimentale Saint-Cyr, associé au physicien Jean Perrin. Ils établissent l’appareil de repérage au son, mis en pratique sur le front pour la défense anti-aérienne.

En 1921, il présente sa thèse de docteur ès sciences mathématiques à la Sorbonne. Il est nommé en 1923 professeur de chaire de mathématiques générales à la faculté de Grenoble, dont il devient le Doyen de 1927 à 1940, mais aussi Directeur de l’Institut Polytechnique.

En dix ans, il réalise un important programme de constructions universitaires.

Il devient Président du Conseil Supérieur de l’Education Nationale.

En 1933, avec Jean Perrin, prix Nobel de Physique, il est co-fondateur du CNRS.

En septembre 1939, alors que la guerre éclate, il est désigné comme directeur du G 56, groupe de recherche scientifique.

Il entend l’appel du 18 juin et de ce jour devient gaulliste. Sa participation à la Résistance est plurielle. Le 6 décembre 1940, il est relevé de toutes ses fonctions et chargé de direction par le gouvernement de Vichy.

René Gosse et son fils Jean sont arrêtés par la gestapo allemande. Leurs corps sont retrouvés criblés de balles sur un chemin de terre à Saint-Ismier, à proximité de Grenoble, le 22 décembre 1943.